Le Concours Avenir Bachelors

Ouvert aux élèves de Terminales à Bac+2

Avenir BACHELORS

De plus en plus présent dans le paysage de l’enseignement supérieur français, le Bachelor est un diplôme de niveau bac+3 qui séduit également désormais toutes les entreprises. Il se caractérise par l’importance qui est donnée à la professionnalisation.

Les Grandes Ecoles d’ingénieurs membres du Concours Avenir y proposent un enseignement de haut niveau dans les domaines de compétences parmi les plus recherchés du marché qui feront de vous des diplômés opérationnels dans les secteurs technologiques de pointe.

Le choix d’intégrer une formation de Bachelor peut se faire directement après le Bac ou à la suite d’un Bac+1 ou Bac+2.

Après l’obtention de leur Bachelor, certains élèves poursuivent leurs études pour obtenir le diplôme d’ingénieur de leur école ou d’un autre établissement.

Pour découvrir la procédure d'inscription qui vous concerne, faites le choix ci-dessous

JE SUIS EN TERMINALE    ou    JE SUIS EN BAC+1/Bac+2

 

TELECHARGEZ LA BROCHURE SPECIALE AVENIR BACHELORS

 

Mais avant de vous lancer, vous voulez en savoir plus sur nos Bachelors ? C'est normal. Allez, on vous dit tout...

 

- Un Bachelor, c'est quoi exactement ? 

- Une pédagogie axée sur le « learning by doing ».

- Ecole d’ingénieurs "inside".

- Un accent international.

- Un Bachelor : et après ? 

- Vers un grade de Licence pour les programmes de qualité.

- Pourquoi j'ai choisi un Bachelor ?  Le témoignage d'Emilija, élève en 1ère année.

 

Un Bachelor, c'est quoi exactement ?

« Bachelor », ce n’est pas seulement le nom d’un ancien programme de téléréalité… C’est aussi un standard de formation récent en France, alors qu’il existe depuis longtemps dans les pays anglo-saxons et d’autres pays européens. Ce programme de niveau bac+3 (et parfois bac +4) connaît un succès croissant dans les écoles de commerce et de management mais également dans les écoles d’ingénieurs. 80 programmes de Bachelor Bac +3 sont présents sur Parcoursup cette année, dont 14 concernent des Bachelors au sein d’écoles d’ingénieurs. Le Concours Avenir propose à lui seul l’accès à la moitié de ces Bachelors via la procédure AVENIR BACHELORS pour les élèves en terminale ou AVENIRPLUS BACHELORS pour les étudiants titulaire d’un BAC, BAC+1 ou +2 :

Les Bachelors se distinguent des autres programmes de formation (licence, BTS, DUT, classes préparatoires…) par l’importance donnée à la pratique via des projets et travaux dirigés, une ouverture à l’international et la professionnalisation grâce à des stages et de l’alternance possible.

Le titre de « Bachelor » est délivré, par les écoles, aux diplômés ayant validé 3 années d’études après le bac (ou 4 années pour le Bachelor Ygrec de l'EISTI). La plupart des Bachelors sont accessibles directement après le bac. Il est également possible d’intégrer un Bachelor après une première année dans le supérieur (pour les étudiants qui souhaitent se réorienter) ou après un bac + 2 pour certains programmes.

 

Une pédagogie axée sur le « learning by doing »

La pédagogie d’apprentissage est dynamique, innovante et participative. On demande à l’élève d’être proactif et de travailler le plus souvent en groupe. Les apprentissages sont concrets et souvent organisés autour de mini-projets chaque semaine. Les cours théoriques sont immédiatement appliqués pour mettre en pratique les connaissances acquises, ce qui facilite l’apprentissage pour les élèves dont le profil n’est parfois pas très « scolaire ». Les élèves travaillent également sur des problématiques réelles d’entreprises. Les projets, au-delà de leur dimension technique, permettent d’appliquer les techniques de gestion de projet, de manager un projet avec efficacité, d’encourager et d’organiser l’innovation au sein de l’équipe.

Ainsi, les évaluations sont régulières et en règle générale, il n’y a pas de partiels : l’élève peut progresser sereinement, apprendre au fur et à mesure de ses erreurs et prendre confiance en ses capacités. Il devient acteur de son apprentissage. Les stages à réaliser durant la formation et l’alternance possible dans certains programmes permettent également d’appliquer les connaissances acquises et de se professionnaliser.

 

Ecole d’ingénieurs « inside »

Si les Bachelors se distinguent des formations d’ingénieurs par leur durée, leur pédagogie et leurs objectifs, ils sont enseignés au sein des écoles d’ingénieurs. Les élèves peuvent ainsi bénéficier d’une vie associative et sportive dynamique : les jeudis après-midi sont réservés en général à ces activités communes aux élèves des différents programmes. L’occasion de rencontrer et d’échanger avec d’autres étudiants en fonction de ses centres d’intérêts, tout en créant son premier cercle de relations et son futur réseau professionnel.

Les nombreux équipements informatique, électronique, etc., ainsi que les laboratoires et fablab sont également accessibles. Sur les campus, des projets communs peuvent même être réalisés avec des élèves ingénieurs ou des étudiants d’autres formations dans certaines écoles autour d’activités transverses.

Enfin, les services internationaux et de relations entreprises /stages des écoles sont présents pour accompagner les élèves des programmes Bachelor dans leur recherche de stage en France ou à l’étranger, de contrat d’alternance ou de séjour au sein d’universités partenaires.

 

Un accent international

La dimension internationale est présente dans la plupart des Bachelors pour favoriser l’ouverture interculturelle et un bon niveau d’anglais des élèves.

Certains Bachelors offrent la possibilité de partir à l’étranger dès la 1ère année pour un séjour linguistique, d’autres proposent en 3ème année un stage à l’international ou un séjour dans université étrangère partenaire. Tous accueillent sur le campus ou dans la formation des étudiants internationaux pour une immersion interculturelle. Les cours d’anglais sont obligatoires et dans certains programmes, une 2ème langue est proposée. Certains programmes sont dispensés entièrement en anglais, d’autres proposent une partie des cours en anglais. Intensive ou progressive, il est possible de doser son ouverture internationale en fonction des Bachelors.

 

Un Bachelor : et après ?

Les Bachelors préparent à une insertion professionnelle rapide. Les programmes sont conçus pour répondre aux besoins en recrutement des entreprises dans des activités et des métiers en plein essor, avec des débouchés importants. Ils apportent un socle de connaissances suffisamment solides pour être opérationnel et décrocher un emploi rapidement. Les entreprises sont à l’affût de techniciens supérieurs de niveau bac + 3. Certaines soutiennent ces programmes qui représentent un précieux vivier de recrutement dans des secteurs porteurs comme les technologies numériques, la cybersécurité, la science des données, l’efficacité énergétique, le BIM (Building Information Modeling), etc. Les profils hybrides alliant technologie, business et management sont également très recherchés pour contribuer aux projets innovants dans un monde en pleine transformation.

Ces programmes offrent également, aux diplômés qui le souhaitent, la possibilité de poursuivre en Master, pour obtenir un diplôme de niveau bac +5. Attention, rejoindre un cycle ingénieur restera réservé aux étudiants les plus méritants, avec de solides connaissances scientifiques et techniques.

 

Vers un grade de Licence pour les programmes de qualité

L’arrêté a été publié au Journal Officiel le 25 février 2020 : pour obtenir le grade universitaire de Licence, les établissements d’enseignement supérieur devront faire une demande au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et respecter un cahier des charges précis. L’accréditation sera octroyée au cas par cas, et non à toutes les formations de l’établissement. Sept critères de reconnaissance des futurs diplômes de licence sont définis dans cet arrêté :

  1. garantir la qualité académique et un adossement à la recherche, avec notamment la présence d’enseignants-chercheurs et l’orientation vers une poursuite d’études ;
  2. préparer l’insertion professionnelle en mesurant les résultats comme le taux d’emplois à 18 -30 mois des diplômés du programme ou le taux de poursuite d’études à un niveau supérieur ;
  3. favoriser la réussite de tous les étudiants, avec une possibilité d’apprentissage et une ouverture aux étudiants en situation de handicap ;
  4. définir une politique sociale pour permettre l’accès de tous à la formation, en particuliers les boursiers ;
  5. Inscrire son offre de formation dans la politique de site, les Bachelors ne devant pas faire de concurrence déloyale aux licences proposées par les universités de la même région ;
  6. favoriser la mobilité internationale ;
  7. mettre en œuvre une démarche qualité afin d’assurer l’amélioration continue de la formation.

L’attribution du grade de Licence permettra de distinguer les programmes Bachelor de qualité dans un paysage devenu complexe à appréhender pour les jeunes et les familles, tout en harmonisant les formations dans le cadre de l’organisation LMD (Licence-Master-Doctorat). La CTI (Commission des Titres d’ingénieurs) travaille de son côté sur la construction d’un référentiel pour les Bachelors conférant le grade de licence, avec les parties prenantes et le Ministère.

 

 Pourquoi choisir un bachelor ? Témoignage d'Emilija, élève en 1ère année en Bachelor

 « Après mon bac STID2D, mes professeurs m’ont encouragé à poursuivre en prépa ATS car j’avais une bonne moyenne mais j’aimais vraiment la pratique. J’ai préféré m’orienter vers un DUT GMP (Génie Mécanique et Productique), en alternance chez Safran. J’ai beaucoup aimé l’alternance mais les cours étaient beaucoup trop théoriques, avec énormément de mathématiques, mécanique, etc. J’aime les sciences mais là, c’était trop ! Mes notes ont chuté et j’ai perdu confiance en mes capacités. J’ai décidé de me réorienter vers une école d’ingénieurs avec une prépa intégrée et lors de la journée portes ouvertes, j’ai découvert la formation Bachelor. Je n’avais jamais entendu parler de l’existence de ce type de programme ! J’ai postulé dans les deux formations et ma candidature a été acceptée au Bachelor et au programme ingénieur.

J’ai préféré intégrer le Bachelor car je savais qu’il y aurait beaucoup plus de pratique : c’est ça que j’aime et qui m’aide à tenir ! On a cours le matin, puis l’après-midi on est libre de s’organiser comme on veut. J’en profite pour travailler 2 heures par jour pour participer au financement de mes études, puis je revois ce que j’ai fait le matin en cours et j’avance sur mes projets.

La pédagogie me correspond vraiment bien : si on ne comprend pas le cours, on peut échanger avec les enseignants et avoir des réponses à nos questions. Ils sont très disponibles et à l’écoute. Dans les projets, on travaille ensemble avec les autres élèves et ça nous rapproche, il y a une bonne ambiance. A chaque cours, on a un rapport à rendre qu’on présente et corrige ensuite. L’aspect appliqué est la meilleure manière pour moi d’apprendre en voyant mes fautes, comprendre pourquoi ça marche ou pas… Je trouve que la formation me correspond bien : grâce à mes bons résultats, j’ai repris confiance ! Et je poursuivrai sûrement en master après mon diplôme Bachelor.»

Emilija, élève en 1ère année en Bachelor